Association Nationale de Militaires du 21ème Siècle

Rencontre Défense 2020 au CIN de Brest

rencontre 2020

Le vendredi 20 mai 2016 a eu lieu la Rencontre Défense 2020 au CIN BREST, présidée par le ministre de la Défense, en présence du CEMA, du CEMM, du DGA et du SGA.

 Lors de son discours d’introduction, le ministre a souligné les points suivants :

  • l’incontestable suractivité demandée aux forces et la forte sollicitation des unités ;
  • la reconnaissance des français vis-à-vis des armées ;
  • le livre blanc, toujours d’actualité et répondant toujours aux besoins rencontrés ;
  • le maintien du budget de la Défense en 2016, après 50 années consécutives de baisses ;
  • l’absence de déflation RH jusqu’en 2019 ;
  • la mise en route des programmes futurs ;
  • son implication dans ses responsabilités tant que le Président de la République le lui demandera.

Deux tables rondes ont été mises en place :

  • une table ronde « opérations ». Suite aux attentats de 2015, en voici les points saillants :
    • réactions immédiates adaptées mais qui demandent de durer ;
    • confirmation d’une suractivité nous obligeant à faire des choix opérationnels pour tenir ;
    • les programmes à venir à l’exception de BATSIMAR qui devraient nous donner près de 18 nouvelles unités avant 2020 (mais une majorité pour l’outre-mer –B2M, patrouilleurs guyanais- ou les TAAF) ;
    • le programme des frégates de taille intermédiaires (FTI), qui démarre en 2017 ;
    • la nécessité d’augmenter le budget de la Défense, en passant de 1,87% à 2% du PIB à 2% à compter de 2017 ;
    • la nécessaire confiance dans nos capacités dans tous les domaines vis-à-vis de nos partenaires européens ;
    • le caractère hors-pair de la filière des atomiciens et la reconnaissance unanime du métier de sous-marinier ;
    • la nécessité de poursuivre les efforts pour une meilleure réactivité des méthodes d’investissement et de développement de programmes militaires ;
    • la cyberdéfense qui se développe, et qui nécessite du personnel formé, micro-filière comportant encore des points d’amélioration ;
    • le personnel civil des SIMu (Service Interarmées des Munitions) vieillissant, avec une inquiétude sur la relève.
  • une table ronde « RH/transformation », dont les nouveautés sont :
    • « Source Solde », qui sera effectivement en expérimentation dans la Marine à la rentrée de septembre ; logiciel avec des progrès notables qui prend en compte le calculs des primes comme celle de la plongée ; un bémol du CEMM : attendre le rotary de 2017 pour éprouver la capacité du calculateur à suivre les manœuvres RH ;
    • sur les 15 TAOPC alloués annuellement, 5 seront convertis en PCP et 10 seront payés ;
    • la consolidation de l’aide aux familles quand le militaire sera en mission ;
    • le rafraichissement des crèches et les pistes pour en ouvrir d’autres ;
    • l’indemnité d’absence cumulée (IAC) pour le militaire absent plus de 150 jours ;
    • la prime d’indemnisation pour le personnel dédié à la protection des sites (AOPER)
    • pour le personnel civil : la transformation de primes en indices et la revalorisation de la grille indiciaire qui sera prochainement étendue aux militaires ;
    • pour tous : la revalorisation des traitements et soldes pour compenser la perte de pouvoir d’achat, avec une augmentation des salaires de 0,6% dès juillet 2016 ;
    • la relance du recrutement de civils sous le statut d’ouvrier d’État.

Lors du rafraichissement, le président de l’ANMXXI s’est rendu auprès du ministre de la Défense et du chef d’état major de la Marine.
Il a alors entamé une conversation avec le ministre de la Défense sur un sujet de préoccupation naissant, celui de l’intégration dans « Source Solde », le logiciel destiné à remplacer « Louvois », du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu à compter de 2018.

Le ministre de la Défense a alors pris en compte la remarque qui lui a été faite. Le dialogue n’a pas pu se poursuivre du fait d’un emploi du temps très contraint pour le ministre de la Défense.