Ce n’est encore qu’un projet, qui sera “présenté à la ministre d’ici à quelques semaines”. Le chef d’état-major de l’armée de terre a révélé aux sénateurs l’existence d’un Sentinelle III, dont l’esprit vise à “accroitre la visibilité de la force armée sur le territoire, tout en baissant sa présence (alors que Sentinelle est dans les mains opérationnelles du CEMA). Peut-être faudra-il revenir à des exercices en terrain libre, pour entretenir cette relation avec les Français?” interroge le CEMAT, qui rappelle aussi que trois surges à 10.000 hommes sont intervenus depuis la création de Sentinelle en janvier 2015. Si le CEMAT assure que la fréquentation touristique de 2018 est revenue au niveau de celle ante-attentats (et que Sentinelle n’y est pas étranger selon lui), il faut aussi constater que l’existence de Sentinelle n’aura pas empêché les attentats. Et que déjà dans les faits, le portage actuel de Sentinelle est plus que très allégé, par rapport à la réalité de l’affichage numérique. C’est ce qui a notamment permis à l’armé de terre de pouvoir s’entraîner beaucoup plus dans les centres d’entraînement.

http://lemamouth.blogspot.com/2018/11/le-cemat-revele-un-sentinelle-iii.html

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.